Relations diplomatiques avec l’Ordre de Malte: Le prince de La Rochefoucauld-Montbel en Côte d’Ivoire

50 ans de relations diplomatiques avec l’Ordre de Malte: Le prince de La Rochefoucauld-Montbel en Côte d’Ivoire du 27 au 30 juin
Le Grand Hospitalier de l’Ordre Souverain de Malte est en Côte d’Ivoire, depuis ce lundi 27 juin 2022, à l’occasion des cinquante ans des relations diplomatiques entre cette institution et la Côte d’Ivoire.
C’est en 1972 que le prince de Lobkowicz, premier ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’Ordre Souverain Militaire Hospitalier de Saint Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte, présentait ses lettres de créance au Président Houphouët Boigny.

A l’occasion des cinquante ans d’une amicale coopération, le prince de La Rochefoucauld-Montbel, Grand Hospitalier de l’Ordre Souverain de Malte, ministre de la Santé et des Affaires Sociales, ministre de l’Action Humanitaire et de la Coopération Internationale, est présent en Côte d’Ivoire du 27 au 30 juin.

Au cours de son séjour des rencontres sont prévues avec le Premier Ministre Patrick Achi, Mme la ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de l’Assurance Maladie Universelle.

Egalement, le prince de La Rochefoucauld-Montbel doit se déplacer sur Bodo pour visiter l’hôpital Saint Jean Baptiste, et, si son agenda le permet, sur Yamoussoukro. Une visite est aussi envisagée à l’hôpital Mère-Enfant de Bingerville. Un timbre-cachet, réalisé à l’occasion de ce cinquantenaire, sera remis aux autorités.

Fondé il y a plus de 900 ans, l’Ordre Souverain Militaire Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte, dit Ordre de Malte ou Ordre Souverain de Malte (OSM), est un ordre religieux catholique depuis 1113, qui agit, par sa vocation hospitalière, au service des pauvres, des malades et des plus fragiles.

Il est actuellement dirigé depuis le 14 juin 2022, pour une année mais avec les mêmes prérogatives en attendant l’élection du nouveau Grand Maître, par le Lieutenant de Grand Maître, Fra’ Timothy John Dunlap.

Le siège de son Gouvernement est à Rome, où il bénéficie de l’extraterritorialité. L’Ordre de Malte est actif dans 120 pays avec ses 15.000 membres, ses 45.000 salariés et ses 80 000 bénévoles ; il est également présent sur tous les lieux de catastrophes naturelles et de conflits armés, notamment par le biais de son organisme de secours d’urgence, Malteser International.

Sujet de droit public international, l’Ordre de Malte est actif grâce à ses 133 missions diplomatiques auprès des Etats, de la Commission européenne, et des Organisations Internationales. Il dispose d’un siège d’Observateur permanent auprès des Nations Unies (New York, Genève, Vienne, Rome et Paris).

Acteur singulier de la scène internationale, son statut particulier lui permet d’asseoir son action hospitalière dans le monde, et de faire de la diplomatie humanitaire une force au service du plus faible, sans distinction d’origine, de culture et de religion.

En Côte d’Ivoire, le poste diplomatique est tenu par SEM. l’Ambassadeur Arnaud de Martin de Viviès, et la réciprocité à Rome est assurée par SEM. l’Ambassadeur Louis L. B. Bony.

Les missions sanitaires, sociales et humanitaires de l’Ordre de Malte en Côte d’Ivoire s’exercent dans le cadre des directives du ministère de la Santé, par le biais des Œuvres de l’association française de l’Ordre Malte, dite Ordre de Malte France (OMF), complétées localement par l’Association des Amis de l’Ordre de Malte en Côte d’Ivoire (AOMCI).

A ce jour, les activités concernent un hôpital, basé à Bodo-Tiassalé, sur l’axe autoroutier menant à Yamoussoukro, et 17 dispensaires ou centres de santé, répartis sur tout le territoire ivoirien. Des projets sont en cours pour favoriser un partenariat dans le domaine du secours à la personne.

L’hôpital St Jean-Baptiste, construit par le groupe Compagnie Fruitière, et géré par l’Ordre de Malte France, a été inauguré par Son Excellence, M. Alassane Ouattara, le 16 avril 2015. Il comprend l’ensemble des services de médecine et de chirurgie, avec un pôle Mère-Enfant bien développé, financé sur le Contrat de Désendettement Développement ; il a une capacité de 80 lits et devrait pouvoir atteindre les 110 lits. Il pourrait aussi acquérir une compétence significative dans les domaines du secours d’urgence et de la formation.

Les 17 dispensaires ou centres de santé, sont tenus par des congrégations religieuses ayant signé une charte de qualité, et, qui, à ce titre, sont aidés par l’OMF et par l’AOMCI au niveau des infrastructures, des équipements, mais aussi pour l’approvisionnement en médicaments. Ces mesures permettent à ces petites structures de santé, situés souvent dans des zones plus ou moins éloignés, d’accueillir et de soigner la population environnante dans des conditions décentes.

Source : Ambassade de l’Ordre Souverain de Malte près la République de Côte d’Ivoire

Retrouvez l’article sur fratmat.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.